Le nichoir étoilé sort enfin de la zone de turbulences; une sorte de Triangle des Bermudes, voire de programme d'essorage d'une machine à laver. Une période pendant laquelle on n'est pas vraiment aux manettes et où il s'agit juste de tenir le coup. La vie est faite de ces moments-là également et il faut les apprécier à leur juste valeur, n'est-ce pas ? N'empêche qu´on les apprécie encore plus quand ils s'arrêtent :)

Commençons donc par clôturer l'année 2014. 

Je vous avais abandonnés juste avant les marchés de Noël et, en premier, celui du Club Arlequin, avec une ambiance bien à lui : familiale, amicale, douce et tranquille. J'y avais retrouvé certains exposants, découvert d'autres dont je vous parlerai un peu plus longuement dans des billets que je compte leur consacrer, une fois la grippe vaincue et les idées redevenues claires. Ils méritent bien ça !

 

Le nichoir étoilé, Club Arlequin 2014

 

Le lendemain, j'étais partie à Lunéville pour le premier Balthaz'art. Beaucoup d´artistes et d'artisans, de la musique et de petits spectacles, d'excellentes tartes flambées et des visiteurs du matin au soir.  Le vin chaud et le thé pour contrer la fraîcheur de cet agréable et épuisant dimanche. Une belle experience 

 

Le nichoir étoilé, Balthaz'art 2014 collage

 

Le weekend suivant, j'ai rejoint les exposants invités par Chœur d'Artisans dans la grande et lumineuse Galerie Thermale de Nancy. De nouvelles rencontres fascinantes, des talents extraordinaires, de longs moments d'échange et de rigolade... ce fut juste parfait !

Je vous mettrai des liens vers quelques jolis blogs et sites, vous pourrez ainsi découvrir de belles réalisations, vous aussi. 

 

Le nichoir étoilé, Gare à l'Art 2014 collage

 

Sortant de ces deux weekend (sur)chargés, j'avais prévu une petite pause: pour faire le bilan, me reposer, préparer les fêtes et faire réparer la machine à coudre. J'étais alors parfaitement "dans les temps":)

Cette période a débuté par une magnifique surprise: ma Grande et son compagnon de voyage avaient décidé de repasser dans le coin - enfin presque - avant de traverser l'Atlantique. Nous avons donc gaiement enfourché notre destrier à essence pour les rejoindre à Bruxelles le temps d'un merveilleux weekend. 

 

Le nichoir étoilé, Bruxelles 2014 Marché de Noël'

 

Entre marché de Noël, petits restos, bars à tapas et autres bistrots à ambiance conviviale, nous avons déambulé pendant des heures, parlé, parlé, parlé... tellement contents de cette rencontre imprevue. 

Ça faisait trop longtemps qu'on avait pas mis les pieds dans un de mes pays préférés; quel plaisir de s'y promener de nouveau !

 

Le nichoir étoilé, Balade hivernale à Bruxelles 2014

 

Nous avons décidé de visiter l'Atomium avec la Petite ( oups, la Grande ! ) Dernière. Excellente décision car nous y sommes tombés sur une intéressante et pétillante expo "Orange dream" éparpillée entre quelques salles reliées par des escaliers, certains roulants, dont un illuminé façon science-fiction. 

 

Le nichoir étoilé, Orange dream

 

Nous nous sommes retrouvés, pour la dernière fois à Bruxelles, avec notre Grande et ses amis, dans un bistrot du quartier autour d'un casse-croûte juste trop beau, servi avec une grande gentillesse et un joli sourire.

Et puis, nous sommes embrassés sous le soleil et depuis, nous nous parlons par mail, sms, Skype... et suivons assidûment le blog  alimenté par notre fille qui vient de laisser son ami à Belize pour se balader toute seule au Guatemala. Les mamans attendent avec impatience qu'ils se retrouvent pour continuer leur périple vers le sud :)

 

Le nichoir étoilé, un Au revoir à Bruxelles

 

De retour à Nancy, il a fallu preparer Noël, recevoir la famille et dire au revoir à l'année 2014. 

 

Le nichoir étoilé, Noël 2014

 

Ce fut fait

 

l'envol vers 2015, Le nichoir étoilé