Dimanche dernier, c'était pélérinage: c'est à dire mon voyage annuel vers Sainte-Marie-aux-Mines, joli bourg alsacien envahi par les patcheuses, accompagnées même parfois, de leurs maris extrêmement patients et serviables. Je ne fais pratiquement plus de patch mais j'aime toujours cette ambiance et j'en profite pour revoir quelques-uns de mes créateurs préférés et pour acheter quelques bricoles.

Il pleuvait tellement qu'on se serait cru dans le Sud, la chaleur en moins. Les tartes flambées étaient quelque peu détrempées mais quand on est en Alsace, on mange des flammekueche, qu'il pleuve ou qu'il vente, non ?

 

Le nichoir étoilé Carrefour Patch 2014 buggy

 

Au détour des allées, nous avons croisé Annick et Marie et je dois avouer qu'avec mon amie, Alex, nous avons craqué pour (encore ) un petit peu de Liberty, des coupons d'Echino et des mètres de ruban, de dentelle et de zip. Ce que ça part vite, ces petites choses là !

 

Le nichoir étoilé Carrefour Patch 2014 Liberty et rubans

 

Béné était très occupée, tout comme Delphine et son mari et quand nous avons voulu repasser dans leur coin, les exposants étaient en train de ranger: pas le bon moment pour embêter les gens, même les très sympas... L'année prochaine, on se rattrapera.

Et tout ça, parce que nous nous étions très longuement atardées devant le stand d'Odile. Nous en sommes d'ailleurs reparties avec de gros sacs dans lesquels Odile a rajouté quelques cadeaux.

J'avais déjà commandé-fabriqué-offert quelques-unes de ses créations et je m'y remettrai avec joie. J'aime autant ce coton prometteur que le velours édité depuis peu; j'ai d'ailleurs tellement bavé devant le panneau de Noël, en rupture de stock, qu'Odile a décroché pour moi le modèle d'expo. Quand on est gentille, on est gentille !

 

Le nichoir étoilé craque pour Odile Bailloeul

 

A mon retour, j'ai passé trois longues journées enfermée dans la salle informatique de ma Chambre de Métiers à tenter d'apprendre comment me construire un site internet. Je connaissais déjà le formateur, je savais que ça se passerait bien et j'espérais que l'ambiance serait bonne. J'ai été servie: les trois autres filles étaient drôles, sympathiques et intéressantes et nous avons joyeusement avancé chacune à son rythme. 

Mon but à moi étant de pouvoir me débrouiller jour où je déciderai de lancer mon site dans la Toile, j'ai pris mon temps et me suis amusée comme rarement ces temps-ci. Ce fut une excellente idée de participer à ce stage!

J'avais également prévu une petite cousette avec mon amie Claire, vendredi. Comme elle voulait terminer une trousse de toilette et que je n'avais vraiment pas envie d'en refaire, j'ai découpé les pièces du "Sac aux oiseaux" acheté dimanche sur le stand d'Odile.

J'ai choisi un coupon tout doux, "spécial fabrication de doudous, pour l'intérieur et j'ai attendu Claire de pied ferme

 

Le sac aux oiseaux, Odile Bailloeul, Le nichoir étoilé

 

Et puis, en l'attendant, j'ai découpé le coupon de magnifiques poupées russes; celui qu'Odile avait décroché pour moi, et qui parle vraiment très très fort à mon âme slave :) Ce joli bout de velours est normalement prévu pour fabriquer un coussin mais j'avais décidé de suivre l'idée d'Odile et de créer un sac. Encore du "tissu à doudous", turquoise ce coup-ci, avec lequel on galère pas mal car il est ex-ten-sible. Voici ce que ça donne une fois fini ( j'ai rajouté une fermeture magnétique; j'aime bien pouvoir fermer mes sacs )

 

Le nichoir étoilé, sac coquettes Odile Bailloeul

 

 

Je vous signale que nous sommes dimanche, que je suis rentrée (un peu fatiguée :)) au petit matin du 40ème anniversaire du Club Arlequin, qu'il fait très beau et que je me retrouve devant mon ordinateur

parce que je vous avais promis un billet par semaine.

Beau dimanche à tous !

et à la semaine prochaine...